Marches contre le racisme et le fascisme !

Le NPA 13 manifestera lors des différents moments de mobilisation contre le racisme et le racisme : marches les 5 et  12 juin ; contre-rassemblement les 3 et 4 juillet à Perpignan au moment où le RN comptera ses forces… Plus que jamais : ils ne passeront pas !

Nous relayons ici l’appel à manifestations, proposés par la Marche des solidarités – qui fait suite à l’appel pour les libertés, contre les idées d’extrême droite. 

Continuer la lecture de « Marches contre le racisme et le fascisme ! »

Soutien au Parti socialiste des Travailleurs en Algérie !

Nos camarades du PST d’Algérie font face à une menace d’interdiction de la part du pouvoir en place, dans le contexte d’une répression importante contre le mouvement populaire et les luttes ouvrières. Des centaines d’arrestations de journalistes et de militantEs de divers courants ont eu lieu ces derniers mois. Il s’agit pour le pouvoir de profiter de la décrue de la mobilisation, dans le contexte de la crise sanitaire, pour casser toute contestation, toute voix contestant la mascarade d’élection présidentielle de décembre 2020 et les futures élections législatives du 12 juin 2021, tout aussi illégitimes et auxquelles la plupart des organisations qui ne sont pas associées au pouvoir refusent de participer. Le PST, qui est investi dans le Hirak et dans les mobilisations ouvrières et de la jeunesse, est donc menacé d’interdiction : cela signifierait l’interdiction de militer en tant que PST, la fermeture de ses locaux, des possibilités d’arrestation de ses militantEs. Dans ce contexte, nous tenions à adresser un message de soutien aux camarades du PST, message que nous reproduisons ici. 

Nous venons d’apprendre les menaces de dissolution qui pèsent sur le Parti Socialiste des Travailleurs.
Le Nouveau Parti Anticapitaliste des Bouches-du-Rhône tenait à vous assurer de son soutien indéfectible face à la répression et aux tentatives du pouvoir algérien d’étouffer la voix des militants des luttes populaires.
Vive la résistance ouvrière et populaire ! Vive le Hirak !
Solidarité internationaliste face à la répression et aux violences policières !
Respect des droits et libertés du peuple algérien !
Salutations anticapitalistes,
NPA 13

Intervention du NPA 13 au rassemblement de soutien au peuple Palestinien | « Vive la lutte du peuple palestinien ! Vive la solidarité internationale ! »

 

Ce samedi 22 mai avait lieu un rassemblement de soutien au peuple Palestinien à l’appel de différentes organisations, notamment de l’Association National des Communistes – faute d autorisation pour manifester devant la préfecture, le rassemblement a eu lieu sur le vieux port. Au cours de ce rassemblement, le NPA13 est intervenu. 

Nous reproduisons ici cette intervention. 

Continuer la lecture de « Intervention du NPA 13 au rassemblement de soutien au peuple Palestinien | « Vive la lutte du peuple palestinien ! Vive la solidarité internationale ! » »

Communiqué NPA 13 | 1er tour des élections Régionales et  Départementales

Si le NPA 13 ne présente pas de listes pour les régionales et les départementales en PACA, il souhaite exprimer les points suivants : 

Nous affirmons notre détermination à poursuivre la mobilisation pour arracher le retrait de la réforme de l’assurance chômage, en soutenant particulièrement les occupant·es des lieux de culture en lutte, mais aussi obtenir l’abandon définitif de la réforme des retraites qui précarisera encore les plus pauvres d’entre nous. Cette hausse de la pauvreté et de la précarité — plus d’un million de personnes a basculé dans la pauvreté depuis le début de l’épidémie selon Oxfam — que nous subissons depuis le début de la crise sanitaire et économique n’a rien d’une fatalité. Si nous sommes confrontés à la hausse du chômage, à la précarité alimentaire, la fortune des 41 milliardaires français a dépassé son niveau d’avant la crise et 7 d’entre eux possèdent autant que les 30 % les plus pauvres. 

Face à l’offensive du gouvernement des riches et des grands patrons contre notre classe, nous sommes convaincus qu’aucune promesse électorale ne changera réellement les choses, et qu’il ne faudra compter que sur nos mobilisations. C’est pourquoi nous continuerons à nous battre pour les droits des femmes et de tous les opprimé·es, pour une écologie anticapitaliste, pour l’interdiction des licenciements, pour des conditions sanitaires de travail dignes, pour l’expropriation et la socialisation de la Santé privée et de l’industrie pharmaceutique, contre l’impérialisme, le colonialisme et le racisme. 

Nous revendiquons aussi le développement et la gratuité de tous les transports publics, le rétablissement des services publics en régie, la régularisation de tous les sans-papiers, la réquisition des logements vacants pour loger en priorité les mineur·es isolé·es, un investissement massif dans l’enseignement supérieur, les lycées et la formation professionnelle publics, une réelle accessibilité des services publics aux handicapé·es, un investissement prioritaire dans les entreprises de l’économie sociale et solidaire, en particulier les scops et associations fonctionnant en autogestion. 

Si le NPA 13 considère que la priorité reste la construction des luttes, nous appelons à voter pour les listes portant au mieux la parole des prolétaires, les listes de Lutte Ouvrière. 

Communiqué Élections Régionales | PDF

Le Bulletin des Cheminots Anticapitalistes du NPA 13 : Nous sommes tous des Palestiniens !

Ici, le bulletin des cheminots Anticapitalistes de la semaine du 17 mai !

Bulletin du 17 mai à télécharger !

page1image26281600

 

Nous sommes tous des Palestiniens !

New-York, Madrid, Bagdad, Tunis, Londres… et Tel Aviv : ce week-end, des manifestations de solidarité avec le peuple palestinien ont eu lieu partout dans le monde. À Paris, des milliers de personnes ont bravé l’interdiction de manifester et les 4200 policiers et gendarmes mobilisés. Plus de vingt mille au total en France contre le déluge de feu qui s’abat sur la bande de Gaza. En une semaine, les bombardements israéliens ont fait 200 morts, 1200 blessés et détruit des pans entiers de la ville. Bilan qui s’aggrave de jour en jour.

Le terrorisme d’État israélien

Le gouvernement israélien prétend qu’il ne fait « que » répliquer aux roquettes envoyées par les islamistes palestiniens du Hamas (dont 90 % sont interceptées par le bouclier anti-missiles) ; qu’il ne vise « que » des cibles terroristes. Mensonge : des dizaines d’enfants ont déjà perdu la vie. Et encore 42 civils tués ce week-end dans une artère commerçante bombardée. La partie est loin d’être égale entre l’armée israélienne suréquipée et la résistance palestinienne artisanale.

L’État israélien est le premier responsable de l’escalade meurtrière. Depuis 70 ans, il mène une guerre acharnée contre les Palestiniens chassés de leur terre, privés de tous droits nationaux et réduits à vivre en citoyens de seconde zone à l’intérieur d’Israël ou à l’intérieur d’enclaves, les « territoires palestiniens », dont la Cisjordanie qui continue d’être envahie par des colons israéliens, sous le contrôle de l’armée israélienne. La bande de Gaza, véritable prison à ciel ouvert, subit de son côté un blocus économique depuis maintenant 14 ans et ne survit que grâce à l’aide humanitaire.

Une nouvelle génération en colère

Les dirigeants israéliens, alliés à l’extrême droite raciste, ont cru possible une nouvelle provocation : interdire en plein Ramadan les rassemblements autour de la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem, et expulser de la ville des familles palestiniennes. C’est ce qui a mis le feu aux poudres. De nombreux jeunes Arabes israéliens ont rejoint la résistance. Ils ont affronté l’armée et la police israéliennes et ces groupes d’extrême-droite, partisans d’une colonisation totale, criant « mort aux Arabes ! »

C’est dans ce climat que le Premier ministre israélien Netanyahou, dès la première roquette du Hamas, a cherché à recréer une énième « union nationale » guerrière derrière lui, en noyant sous les bombes la population gazaouie. Loin de défendre la population israélienne, cette politique contribue à creuser le fossé de sang entre les deux peuples. Netanyahou savait que sa provocation ne pourrait que susciter une riposte du Hamas, qui de son côté exerce sa dictature sur la zone de Gaza et cherche à étendre son influence contre l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, contrôlée par l’OLP et discréditée par ses compromissions.

La complicité des grandes puissances

La fuite en avant colonialiste et guerrière de l’État israélien a été encouragée par la présidence de Trump, dont Biden prend le relais, suivi de Macron. Tous clament le droit d’Israël à se « défendre ». Ce qui équivaut à un permis de tuer donné au gouvernement israélien. Les dérisoires appels à la « retenue » ne sont là que pour la galerie. Pour les grandes puissances, Israël est un allié essentiel pour gendarmer un Moyen-Orient où elles ont tant d’intérêts stratégiques et pétroliers. Le sort du peuple palestinien, et même du peuple israélien, leur est bien secondaire.

Un vent de révolte sans frontières

La solidarité envers le peuple palestinien est venue d’en bas, des jeunes et des travailleurs qui ont pris la rue le week-end dernier. Après les images de répression féroce en Birmanie, puis en Colombie, celles de Jérusalem et Gaza soulèvent une grande émotion. Les Palestiniens incarnent le sort des damnés de la terre, laissés-pour-compte d’un système capitaliste qui charrie oppressions et misère, face à des nantis et puissants qui sont nos ennemis communs. Leur lutte incarne la révolte de ceux qui refusent de baisser la tête. Les travailleurs du monde entier doivent se serrer les coudes : l’exploitation et les oppressions ne connaissent pas de frontières, nos luttes non plus !

 

Continuer la lecture de « Le Bulletin des Cheminots Anticapitalistes du NPA 13 : Nous sommes tous des Palestiniens ! »

Colombie : vive la grève nationale, stop au massacre !

Depuis le 28 avril, la Colombie connaît une intense mobilisation contre le gouvernement de droite d’Iván Duque, avec une grève générale qui a débordé les appels syndicaux, des blocages et des manifestations… En réponse, l’héritier d’Álvaro Uribe a envoyé une police militarisée réprimer dans le sang ce soulèvement populaire. À l’heure qu’il est, au moins 37 manifestants ont été assassinés par la police, des dizaines de personnes ont disparu, et on ne compte plus les blessés par balle ou les mutilés, le tout dans un véritable black out médiatique. Continuer la lecture de « Colombie : vive la grève nationale, stop au massacre ! »