Pour le retrait des projets de loi liberticides

En complément à l’appel commun à manifester le 28 novembre contre le projet de loi Sécurité globale

Parce que ce gouvernement n’est plus légitime, il ne peut plus faire passer ses réformes détestées sans avoir recours à la répression. Avec toutes les stratégies violentes qui font partie de la loi Sécurité Globale, il voudrait empêcher les manifestations et dissuader les manifestants de s’exprimer. Il voudrait aussi museler la presse et les réseaux sociaux. Et il ne s’arrête pas là : avec la loi Séparatisme, et la LPR, qui criminalise les militants en faisant de l’occupation des facs un délit pénal, il vise à faire taire toute critique d’un ordre qu’il dit « républicain », qui n’est pas celui des salariés.

Face à un pouvoir prêt à écraser nos droits démocratiques les plus élémentaires, pour sauver un système dangereux et à bout de souffle, il s’agit de s’unir, d’amplifier le rapport de forces qui se construit partout en France et de s’organiser ! Et de se donner les moyens de structurer notre colère. C’est la condition sine qua non pour obtenir le retrait total du projet de loi Sécurité, l’abrogation de la loi LPR qui emprisonne les étudiants, et de s’opposer à toutes les formes de répressions de celles et ceux qui refusent d’obéir à ce pouvoir ! 

ABROGATION  DE LA LOI LPR !

RETRAIT DU PROJET DE LOI SEPARATISME !

RETRAIT DU PROJET DE LOI SÉCURITÉ !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.