Communiqué NPA 13 | 1er tour des élections Régionales et  Départementales

Si le NPA 13 ne présente pas de listes pour les régionales et les départementales en PACA, il souhaite exprimer les points suivants : 

Nous affirmons notre détermination à poursuivre la mobilisation pour arracher le retrait de la réforme de l’assurance chômage, en soutenant particulièrement les occupant·es des lieux de culture en lutte, mais aussi obtenir l’abandon définitif de la réforme des retraites qui précarisera encore les plus pauvres d’entre nous. Cette hausse de la pauvreté et de la précarité — plus d’un million de personnes a basculé dans la pauvreté depuis le début de l’épidémie selon Oxfam — que nous subissons depuis le début de la crise sanitaire et économique n’a rien d’une fatalité. Si nous sommes confrontés à la hausse du chômage, à la précarité alimentaire, la fortune des 41 milliardaires français a dépassé son niveau d’avant la crise et 7 d’entre eux possèdent autant que les 30 % les plus pauvres. 

Face à l’offensive du gouvernement des riches et des grands patrons contre notre classe, nous sommes convaincus qu’aucune promesse électorale ne changera réellement les choses, et qu’il ne faudra compter que sur nos mobilisations. C’est pourquoi nous continuerons à nous battre pour les droits des femmes et de tous les opprimé·es, pour une écologie anticapitaliste, pour l’interdiction des licenciements, pour des conditions sanitaires de travail dignes, pour l’expropriation et la socialisation de la Santé privée et de l’industrie pharmaceutique, contre l’impérialisme, le colonialisme et le racisme. 

Nous revendiquons aussi le développement et la gratuité de tous les transports publics, le rétablissement des services publics en régie, la régularisation de tous les sans-papiers, la réquisition des logements vacants pour loger en priorité les mineur·es isolé·es, un investissement massif dans l’enseignement supérieur, les lycées et la formation professionnelle publics, une réelle accessibilité des services publics aux handicapé·es, un investissement prioritaire dans les entreprises de l’économie sociale et solidaire, en particulier les scops et associations fonctionnant en autogestion. 

Si le NPA 13 considère que la priorité reste la construction des luttes, nous appelons à voter pour les listes portant au mieux la parole des prolétaires, les listes de Lutte Ouvrière. 

Communiqué Élections Régionales | PDF

Colombie : vive la grève nationale, stop au massacre !

Depuis le 28 avril, la Colombie connaît une intense mobilisation contre le gouvernement de droite d’Iván Duque, avec une grève générale qui a débordé les appels syndicaux, des blocages et des manifestations… En réponse, l’héritier d’Álvaro Uribe a envoyé une police militarisée réprimer dans le sang ce soulèvement populaire. À l’heure qu’il est, au moins 37 manifestants ont été assassinés par la police, des dizaines de personnes ont disparu, et on ne compte plus les blessés par balle ou les mutilés, le tout dans un véritable black out médiatique. Continuer la lecture de « Colombie : vive la grève nationale, stop au massacre ! »

Le Bulletin des Cheminot•e•s Anticapitalistes | 9 novembre 2020

Trump viré, Biden embauché, Seules les luttes du monde du travail feront la différence

Aux États-Unis, pour la plupart de ceux qui ont voté Joe Biden, c’est un soulagement de voir Trump évincé. Surtout pour ceux qui ont été la cible de ses attaques : immigrants, Afro-Américains, femmes, homosexuels, manifestants de Black Lives Matter et bien d’autres… Mais sans illusions. Trump a peut-être été éliminé, mais le racisme, la xénophobie, la paupérisation de la population au profit des 1 % les plus riches ne cesseront pas. Et il y a bien des raisons de se méfier des démocrates, également piliers de ce système érigeant la loi du profit et donc l’injustice sociale comme règle absolue.

Continuer la lecture de « Le Bulletin des Cheminot•e•s Anticapitalistes | 9 novembre 2020 »

Solidarité avec les travailleurs de Numilog à Béjaïa en Algérie

Tract NPA Bouches-du-Rhône — septembre 2020

Depuis plus de deux mois, les travailleurs de l’entreprise Numilog à Bejaïa sont mobilisés. 

Le 30 juin, trois travailleurs ont été licenciés pour avoir participé à la création d’une section syndicale et élaboré un cahier de revendications pour améliorer leurs conditions de travail, dans cette entreprise où les salariés sont exposés à des conditions d’hygiène et de sécurité dégradées. 

Face au soutien de leurs collègues, la direction a multiplié les manœuvres (fermeture de l’entreprise, suspension des contrats de travail, campagne de diffamation dans la presse…) jusqu’à licencier 196 travailleurs. Continuer la lecture de « Solidarité avec les travailleurs de Numilog à Béjaïa en Algérie »

Non au couvre-feu sanitaire !

Pour lutter contre le Covid, il faut donner des moyens à l’hôpital public

Tract NPA Bouches-du-Rhône — septembre 2020

Le coronavirus a repris sa circulation annonçant un débordement du système de santé d’ici peu. 

La Métropole Marseille-Aix se trouvant en « alerte maximale », le ministre O. Veran décide des mesures très restrictives  :

Interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique et des rassemblements organisés de plus de 1000 personnes ; fermeture totale des bars et restaurants dès samedi…

Les annonces du gouvernement, déjà contradictoires au printemps sur les masques et maintenant sur les tests (qui servaient surtout à mentir pour masquer la pénurie), visent à protéger les entreprises et leurs profits plutôt que notre santé. De fait, le virus semble être étrangement moins virulent pendant les heures de travail, mais il l’est dans les lieux où on se retrouve pour échanger, se distraire ou nous cultiver, et davantage encore quand il s’agit de manifester ! Ces mesures interdisent de fait toute vie sociale et toute mobilisation à l’heure où de multiples offensives se préparent contre les travailleurs sur le chômage ou les retraites. Continuer la lecture de « Non au couvre-feu sanitaire ! »

Rentrée : c’est le moment de reprendre l’initiative

Tract NPA Bouches-du-Rhône — septembre 2020

À l’université d’été du MEDEF devant un parterre de grands patrons, le Premier ministre Jean Castex avait terminé son discours par ces mots, à propos de la gravité de la situation sanitaire : « Je sais que beaucoup d’entre vous considèrent qu’elle peut aussi représenter une opportunité… » Comprendre : une opportunité pour le patronat de faire passer les mesures anti-ouvrières dont il n’osait à peine rêver.

Le plan de relance de 100 milliards d’euros que le gouvernement vient de rendre public met en œuvre cet opportunisme. Le message est clair pour les capitalistes : profitons de la crise sanitaire  !

De l’argent magique pour les gros patrons… Continuer la lecture de « Rentrée : c’est le moment de reprendre l’initiative »

Communiqué | PRINTEMPS MARSEILLAIS, ET MAINTENANT ?

 

 

 À l’issue d’un interminable 3e tour des municipales où les marseillais·es ont assisté, en spectateurs passifs, un peu consterné·es par des manœuvres trop connues, à l’élection de Michèle Rubirola, le plus important était ailleurs : la fin de vingt-cinq ans de népotisme aveugle, de clanisme cynique et de clientélisme criminel. Gaudin et sa clique ont quitté l’Hôtel de Ville par la petite porte. On espère ne les revoir qu’au tribunal. Les morts de la rue d’Aubagne le réclament.

Donc, c’est le printemps, paraît-il. Des temps nouveaux nous sont annoncés. Pourtant, les noms de certains adjoints rappellent des souvenirs : beaucoup de « socialistes » dont plusieurs déjà élus auparavant… Et il suffit de revenir sur le week-end dernier, pour constater que certains marchandages obscurs ressemblent aux pratiques anciennes. Et demain ? 

Les urgences sont là : délogé·es dans l’attente, écoles délabrées, quartiers populaires abandonnés… Sans parler des transports, de la santé, ou du port. Continuer la lecture de « Communiqué | PRINTEMPS MARSEILLAIS, ET MAINTENANT ? »